Recherche

Vegepeople

pour les animaux, la planète et les hommes

Mois

août 2015

Le paradoxe des sports animaliers pro : des passionnés d’animaux, maltraitant l’objet de leur amour

L’équitation de haut niveau/ professionnelle est un bon exemple de paradoxe.

Les pratiquants d’équitation viennent à ce sport par passion pour les chevaux, véritables allégories de force et de majesté. Ce sont donc des amoureux des chevaux. Pourtant, le monde de l’équitation professionnelle est pour le moins « dure » avec ses sportifs (les chevaux). La vidéo de Peta ci-dessus, revient en détail sur les dérives observables (plus ou moins couramment) dans ce milieu. Si, bien évidemment, tous les pratiquants de sports animaliers n’en viennent pas mécaniquement à abuser de leurs compagnons, ces dérives (plus ou moins courantes) sont intéressantes/ paradoxales car, aussi ponctuelles soient-elles, elles sont pratiquées par des passionnés d’animaux.

Lire la suite

Publicités

tomate

« Je sais que je suis sensé être un fruit, mais je me sens vraiment légume…. »

Manger végé ne coûte pas cher …

Quelques chiffres : l’espérance de vie de nos animaux d’élevage

vache

Le principal argument en faveur d’une industrie de la production de viande est de nous fournir un produit fini (de la viande) pour un coût de production en élevage le plus faible possible, (ne garantissant pas pour autant un prix de vente en magasin des plus faibles….).

Dans un élevage de viande, le coût de production c’est principalement mais pas dans l’ordre :

1) le personnel entourant les animaux (un coût fixe non-ajustable) et

2) les frais de nourriture, de soins vétérinaires, d’hébergement etc.

Le coût de production de la viande est donc en majeure partie le simple maintient en vie des animaux avant leur abattage. Celui-ci intervient au moment où l’animal a suffisamment vécu pour avoir bien grossi (donc beaucoup de viande), mais pas trop pour ne pas coûter trop cher en eau et en foin. L’espérance de vie des animaux d’élevage est donc un bon indicateur du degré de dévitalisation dont ces derniers sont victimes : à quel ages sont-ils abattus en moyenne ? vivent-ils vraiment leur vie avant d’être abattus ?

Lire la suite

Pourquoi séquestrer les animaux que nous aimons ?

L’immense majorité des animaux « exposés » en parc zoologique ne souffrent pas (à priori) de mauvais traitements. Ils sont nourris, logés, reçoivent des visiteurs (ce qui peut être une source de dynamisme pour certains, selon les espèces)… Pourtant, ils vivent dans un espace restreint, souvent bien plus petit que leur « territoire » naturel et ne répondant pas nécessairement à leurs besoins. S’il s’agissait d’humain nous parlerions de « détention » ou de « séquestration » ; mais ce sont des animaux, donc nous parlons « d’hébergement ». Nous pensons que c’est sans conséquence, mais nous avons souvent tord …

Lire la suite

mushroom

Les légumes c’est marrant !

Végétar/lisme et santé : Que savons-nous vraiment ?

Doctor proposing apple illustrating healthy eating (or diet)                 Quand on envisage le végétarisme ou le végétalisme, on se renseigne et on tombe régulièrement sur des articles limite alarmistes nous expliquant qu’une étude américaine trouve que les végétariens sont en mauvaise santé, et que nous aurions tort de remettre en question la consommation de viande …

Je vous propose ici de revenir sur les résultats économétriques certains, disponibles en ligne, sur la relation entre végétar/lisme et santé. De quoi est-on scientifiquement sûr,  de quoi ne serons-nous peut-être jamais sûr ?

Lire la suite

sea pandas

Tout est question de perception.

Houmous maison, le parfait enca végé

Quand on devient végé, la seconde question qu’on se pose après avoir résolue le fameux : « ne vais-je pas mourir d’un manque de protéines ? » ; c’est « mais que vais-je manger à la place de la viande ? »

Hé bien, le pois chiche est probablement LA réponse a cette question.

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑